Categorydesign

Test drive: Citröen C4 Picasso

C’est au Portugal que Citroën a convié pas moins de 28 blogueurs de 6 nationalités différentes à venir tester les nouveaux C4 Picasso. Un soleil radieux et une organisation très bien huilée qui feraient presque oublier que l’on est ici pour bosser !

Avec plus de 350’000 DS vendues dans le monde avant des marques telles que Infinity, Citroën veut renouer avec le succès en osant aller sur le marché du premium automobile. Mais ce n’est pas forcément le public visé avec ces modèles. Le C4, les C4 présentés à Lisbonne illustrent parfaitement le slogan de de la marque française: « Creative Technology » Et de la technologie on va en manger durant ce week-end de juin !
Ce que j’aime bien dans les test drive (du moins des marques que j’ai pu testé) c’est que tout est organisé à l’identique pour la presse que pour les blogueurs. Le team présent sur place était aux petits oignons ce qui a rendu les tests des plus agréables.

Deux jours pour tester les deux motorisations et un décor ma foi pas mal du tout et tout juste pas trop chaud. On débute avec le modèle Diesel (sous l’appellation Hdi 115 ch, BVM6) de couleur rouge et même équipé d’un iPad pour le descriptif du trajet et/ou du GPS, Nicolai et moi-même ne mettons même pas 6 minutes pour nous perdre. Une voiture rouge pour les deux plus petites délégations, j’ai nommé le Danemark et la Suisse. Malgré le soleil pas trop fort on apprécie la climatisation qui sait se faire efficace et rapide en plus d’être réglable pour chaque côté. La sensation de chaleur peut être accentuée avec le fameux pare-brise qui s’ouvre quasi au-dessus de votre tête côté conducteur comme du côté passager. Malgré les deux montants sur les côtés, la visibilité est bien réelle et efficace. Cette impression d’espace est renforcée avec le toit vitré lui aussi. Côté moteur et avec les différents trajets effectués, nous restons sur notre faim pour ce qui est des rapports dès la 4e voir 3e vitesse passée, une impression de mollesse dans les grandes vitesses. Une impression « sensible » sur des trajets d’autoroute durant lesquels il faudrait un peu plus de « pêche » pour remonter les pentes douces en ligne droite. Le modèle essence lui ne faillera pas le lendemain durant nos seconds tests. Plus de réactivité quelque soit la vitesse choisie et on se surprend même à donner dans une conduite un peu plus sportive sur le trajet de Sintra, petite région bucolique et intéressante après un trajet en bord de mer.

Que ce soit le modèle essence ou diesel, je n’ai pas été en mesure d’enclencher le « cruise control » situé sur la partie gauche du volant. Seul Nicolai y est parvenu le lendemain, mais sans pour autant à m’expliquer comment il était arrivé à le mettre en marche. Ergonomie: serait-ce là le souci de Citroën ? Le contrôle du volume se fait à droite sur le volant là où très souvent il est situé à gauche. Sur certaines grosses berlines européennes ou sur les Japonaises. Sur le C4 il laisse la place au + et au – qui serviraient à régler votre vitesse une fois le mode « cruise » enclenché. De plus le volant est truffé de commandes, trop ? Je ne sais que dire, mais partant du principe qu’une machine qui est utilisable de suite sans mode d’emploi est une machine bien étudiée: ergonomie (exemple: l’iPhone!)
Pareil pour l’électronique, tiens faisons un petit tour de ce côté: le volume se règle à droite sur le volant et sur le tableau de commande il est situé tellement à droite que c’est soit vous avez de très longs bras (au moins le droit) soit vous demandez à votre copilote de s’en occuper. Le bouton sert au réglages du volume et comme interrupteur de mise en marche. Les deux écrans sont réellement très lisibles et donnent toutes les indications nécessaires à la conduite comme pour le reste.

Question que je me pose chaque fois: est-ce réellement une bonne chose que d’avoir tous ces instruments à regarder au centre de votre habitacle (et donc pas au centre de votre regard) et sont-ils vraiment bien placés ? Je n’ai pas de peine à imaginer que ce n’est pas forcément facile que de les mettre ailleurs. Sept boutons sont disposés de part et d’autres de la tablette tactile pour atteindre les fonctions de base. Le look and feel est toujours un peu austère et malgré certaines options je continue à trouver tout cela un peu terne et triste. Parlons de ce qu’il y a à l’intérieur. Je troque ma casquette de conducteur pour remettre celle de geek qui me sied bien. J’adore le petit compartiment central au-dessous du panneau tactile. Il renferme deux prises USB (dont une à 1A oui môssieur qui servira à la clé 3G) et même une prise de courant 220V. De quoi brancher votre iPhone pour le recharger et votre ordinateur sur secteur pour faire de même avec lui. N’oublions pas la prise 12v de type « allume-cigare » pour un branchement de plus. Même ce petit compartiment sert de rangement dans le pire de cas. La boîte à gants climatisée n’est pas bien grande ou plutôt possède des formes étranges et mal pratiques. Pas grave quand on sait que pas moins de 40 litres de rangement sont disséminés dans tout l’habitacle du sol aux parois.

On continue avec la technologie avec la ceinture qui vibre quand vous franchissez la ligne blanche (probablement au-delà d’une certaine vitesse), c’est réellement bluffant d’efficacité et après deux jours de test on apprécie cette façon ludique autant qu’efficace de vous rappeler à l’ordre. Retour sur le centre multimédia qui est en permanence connecté au réseau 3G via un abonnement forfaitaire (proposé et géré par Bouygues) qui une fois en place fonctionne dans tous les pays d’Europe sans surprise de prix ou de réglages fastidieux à faire. Le GPS, très rapide et réactif est connecté au réseau au même titre que le guide Michelin, Trip Advisor, Facebook ou l’app « dis-moi où » Cette dernière est beaucoup moins intéressante que Michelin ou Trip Advisor qui nous ont fourni bien plus d’infos, des gammes de prix et des notations d’internautes, de quoi mieux faire son choix pour une bonne table ou un hôtel. Les caméras de recul, testé sur le modèle essence sont bluffantes et offrent une vision tout autour du véhicule comme si vous le voyez d’au-dessus, un bien meilleur rendu que sur le Qashqai de Nissan par exemple. Les caméras de recul lors d’une manœuvre de parcage vous offrent réellement la possibilité de faire votre créneau sans vous retourner. Sinon demandez à votre voiture de le faire pour vous. L’assistance au stationnement est lui aussi impressionnant, mais seulement si vous lui laissez le temps de juger sur pièce des places et dimensions disponibles. Un peu longuet du coup pour moi qui ai tenté à deux reprises de parquer ce C4 sans succès.
Décevant de voir sur les app proposées un Facebook qui sert « uniquement » à signaler votre position ou votre destination. Discutant avec le personnel de Citroën présent au Portugal je leur ai proposé une idée toute simple: ouvrir le SDK de leur électronique interactive pour permettre à d’autres applications/développeurs de venir sur leur plateforme. Comme c’est souvent Bosh qui développe les OS des voitures et bien à force cela se sent et c’est pas terrible, voire même frustrant de retrouver un peu le même look d’une marque à l’autre.

Découvrez sans plus attendre la vidéo faite durant ce week-end de test drive Citroën C4 Picasso pour vous faire vous aussi une idée de ce nouveau modèle.

On retiendra (en vrac) que:

  • Plus de 350 000 de DS sont vendues dans le monde, avant des marques telles que Infinity
  • Citroën ose aller sur le marché du premium automobile
  • Creative Technologie reste le lightmotive, les premiers et inventeurs du stop and start
  • 3 mio de voitures portent le nom de Picasso
  • Citroën voulait avec ce modèle, créer un esprit loft avec plus de 5m2 de vitres
  • A noter la très belle présentation et les mises en image des différents acteurs/concepteurs de cette voiture
  • Côté technologie: l’assistance au parcage dans les deux cas de figure (bataille ou créneau), les caméras en 360 (encore mieux que Nissan)
  • Régulateur de vitesse actif prenant en compte la distance
  • La ceinture de sécurité active qui vibre durant le déplacement de lignes blanches ou en cas de danger
  • Prise de 220V, 2 ports USB

Voir l’avenir en… GRAND!

Alp ICT devient partenaire du seul concours qui prime la créativité publicitaire romande (pub, web et graphique design) et vous invite donc à SOUMETTRE VOTRE CANDIDATURE ET VOIR L'AVENIR EN... GRAND!

© 2014 ThierryWeber.com

Theme by Anders NorenUp ↑