Le moins que l’on puisse dire c’est que le Caprices Festival aura mis le temps de se « mettre » à la vidéo en ligne. Avec cette édition 2012 son offre est enfin digne de ce nom. Avec des intervenants et partenaires (présents ou passés) tels que Canal 9 basé à Sierre (plus ancienne tv locale de Suisse Romande), les élèves de l’Eracom de Lausanne, la société Mediaprofil et surtout le journal 20 Minutes qui n’arrête pas de ré-inventer les supports de diffusion. Certes le fait que le Festival de Crans Montana se mette à la vidéo n’est pas du pur hasard. Avec un intervenant comme 20 Minutes ce sont autant de contenus qui peuvent « pousser » la notoriété du Festival sur le web que de créer des sources de revenus publicitaires. Sur ce point il serait intéressant de savoir comment cela se passe entre les organisateurs et le journal pour le partage des revenus pub.

La présence en images du festival s’est faite sur plusieurs axes: photos (avec entre autre d’autres partenaires également), des vidéos en live stream via la scène installée dans le coin « silent party », des reportages et interviews et des extraits de concerts. Même des extraits sonores des artistes présents au festival sont proposés à l’écoute en ligne. Le tout était disponible sur la Caprices TV sur le site du même nom et également sur les pages de 20 Minutes. A noter que pour la petite histoire, seul le site du journal bleu était compatible avec les mobiles. Dommage de ne pas pouvoir consulter le site officiel du festival dans de meilleures conditions avec ses contenus tous sauf adaptés à nos petits écrans.

Bref, de quoi constater que l’usage de la vidéo est devenu incontournable que ce soit pour la promotion d’une manifestation que pour mettre à disposition les temps forts de celle-ci. Et dans ce constat tout le monde y trouve son compte à l’image d’un des sponsors principal, l’opérateur Orange qui a monté pour la première fois une opération blogueur pour relater de l’intérieur ce qui se passait durant ces quatre jours de festival. Une opération dans laquelle Thierry Weber fût également invité comme Podcasteur. Avec pour mission de créer au minimum un contenu durant le Caprices, ce sont du coup plusieurs vidéos qui se sont retrouvées publiés sur internet avec des extraits de concerts et des impressions sur les journées vécues en tant qu’invité « presse » par le géant orange. Une très bonne idée au vu du fait que Orange croit fermement à l’usage des réseaux sociaux et mise sur ces outils pour sa communication. Une mission qui est d’ailleurs confiée à Christophe Karcher tout jeune CM des pages Facebook de la marque.

Caprices Festival 2012 se termine dans le brouillard et la neige mais la programmation artistique et la qualité des concerts n’ont en rien entaché cette très belle édition, édition que vous pourrez vivre ou revivre en ligne via les différentes vidéos disponibles ici via notre petite sélection:


Dans le même registre: